Le Monde de Bruno

04 février 2011

Voyage à l'est d'europe 3

On est arrivé par la suite, à Budapest.

Après sorti de la gare, le premier sentiment était: Que jsuis rentré en Chine! Les taxis noirs, les SDF, les rues de petits commerçants, les petites affiches sur les panneaux, les travaux de construction, comme un petit village chinois...

Le patron de notre hostel connaît plusieurs langues, il nous a accueilli en chinois couramment. Y avait un monsieur de la Roumanie qui partageait la même chambre avec nous, il était très savant qui a beaucoup voyagé dans le monde entier, il parlait français couramment, j'ai reçu tant de connaissances en bavardant avec lui. Pour gagner sa vie, il vendait à Budapest les belles photos qu'il a pris pendant ses voyages. Mais c'est assez triste qu'un tel savant devait rester en plein dehors, en combattant avec le vent froid, qui peut vendre qu'une photo jour après jour...Mon amie et moi, on en a acheté deux à la fin.

La ville de Budapest est désignée comme la perle de Danube en chinois, le paysage le long de la rivière est très beau, on a pris une croisière sur le Danube, les paysages changeaient rapidement, mais le coeur se calmait. Le parlement et le château royale étaient extraordinaires, dans le parlement, le guide disait qu'on utilisait les queues d'écureuil pour peindre les feuilles d'or sur les statuts et les colonnes, que c'est méchant, les êtres humains!

Un statut de la liberté se situe en haut de la colline, pour s'approcher de la liberté, on a dû marcher jusqu'à être mouillés par les sueurs, c'est comme ça le chemin vers la liberté...

La visite la plus intéressante à Budapest était dans l’exposition 'invisible', une heure dans le noir avec qu'un guide aveugle, on sentait le monde en touchant, en écoutant...c'était impressionnant. Le guide était un étudiant dans une université locale, il sait parler hongrois, anglais, français, italien...Il peut aussi très bien utiliser les outils numériques, je le respecte et l'admis du fond de mon coeur.

Quand j'étais dans le noir, je me souvient d'un poème que j'ai écrit au lycée, à cause du temps, les paroles sont flous...mais je m'en souviens encore deux phrases: Que j'espère que je pouvais devenir aveugle pendant quelques jours, pour que ce monde me paraît un tout petit peu vague à l'instant...

p_large_eJi3_460d0004f86e5c42


 

Posté par brunodu606 à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 janvier 2011

Voyage à l’Est d’Europe 2

 

Wien était ma ville préférée dans le voyage.

Les palais royaux, en comparant avec ceux d’autres pays d’Europe, sont à peu près pareils, c’est pas la peine de juger quel royaume en a le meilleur. Le musée de Sisi m’a offert l’occasion de m’approcher d’elle, de sa vie. En lisant ses poèmes, je me suis dit qu’elle pourrait peut-être vivre plus joyeusement, en condition qu’elle se change un peu. Une femme qui ne peut pas se libérer, qui se coince dans les chaînes poussées de son cœur sensible, prend encore ‘faire libérer le monde’ comme sa responsabilité, un fardeau, un lourd fardeau. Sans aucun doute, elle était fatiguée, malheureuse et mécontente.  

Au Stadtpark trouvais-je avec plein de joies le statut de Strauss. Je me souviens quand j’avais 12 ans, dans un ‘World Park’ au sud de la Chine, j'ai pris une photo avec le faux statut de Strauss, une petite contrefaçon…mais 10 ans plus tard, j’y suis venu devant lui. La vie comprend tant de surprises imprévues, cela rend la vie…formidable…On a aussi assisté à un concert là-bas, le chef d’orchestre est un vieux monsieur boiteux, à la fin de chaque chanson, il insistait d’être debout, pour présenter la prochaine pièce, remercier aux acteurs précédents. Je dirais qu'il est un homme respectable.

La dernière nuit on a fait le patinage en plein air, devant l’hôtel de ville de Vienne, les touristes de quatre coins du monde et les Locaux tombent, crient, glissent, s’amusent ensemble, y a jamais de frontières quant au plaisir.

IMG_8178

 

Posté par brunodu606 à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Voyage en est d'europe 1

Jsuis rentré de l'est d’Europe avant-hier.

4 pays, 4 villes, 4 cultures, 4 humeurs.

Je vous racontre une par une:

Praha est une ville tranquille, j'ai malheuresement pas trouvé l'origine de 'Praha en or', qui disent tout le temps les Chinois. A mes yeux, c'est une ville colorée, les meubles sont vieux, mais pas sales, avec les couleurs divers, ces vicisstudes de la vie décorent silencieusement la ville de leur façon.

Les touristes chinois viennent à Prague en cherchant une fontaine qu'on peut faire des voeux à cause d'une chanson très populaire qui disait: Voilà je suis sur la place de Prague au crépuscule, en jetant mes voeux dans la fontaine, les pigeons blanc sont dos au soleil couchant, le paysage est trop beau que j'ose plus regarder...En fait, y a pas de fontaines sur le place, ni de blancs pigeons, à part la fameuse cloche artificielle, le statue de Jan Hus, y a aussi une église gotique Kostel Panny Marie Pred Tynem qui m’a aussi intéressé. L’église est composée par deux tours gotiques, l’un est un peu plus large que l’autre, le guide a dit que le tour plus large est le tour d'Adam, l’autre est à Eve. Les deux parties font l’ensemble de l’église:L’Eglise de Diable.

J’ai connu Prague dans les oeuvres de Milan Kundera, mais y avais aucune trace de Milan dans la ville, qu’on a ‘rencontré’ Franz Kafka à sa place, sa maison est maintenant entourée par des boutiques de souvenirs, de petits restaurants, il n’y a plus d’embiances littéraires. Kafka demandait pendant ces derniers jours, à ses proches amis de brûler tous ses oeuvres après qu’il est mort, car il ne voulait pas des autres touchent ses pensées, mais forcement, ses amis n'étaient pas assez fidèles.

Avant de quitter Prague, on a monté la colline pour avoir la vue générale, en voyant les toits rouges, je me suis persuadé, sans aucune raison, que cette villes a deux apparences, derrière ce paysage calme, y a un autre visage de Prague, où s’installent des esprits, des fées, des sorciers et sorcières...

IMG_8057

Posté par brunodu606 à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2010

Les jours passent...

On va passer à l'heure d'hiver cette nuit.

Les jours passent, ça fait deux mois que je suis revenu, onze cours par semaine, dix jours de vacances toussaint, 4 kilos gagnés, un stage d'observation, de temps en temps de grève, ma vie de cet automne.

On m'avait dit que cet hiver est l'hiver le plus froid depuis une centaine d'année en Europe, en Chine, c'est pareil, ma famille m'a dit qu'il fait de plus en plus froid depuis mi-octobre, on a déjà mis le plus épai manteau.

Le temps de l'hiver nous déprime sans raison, je sais pas si la mélancolie d'hiver est universelle, mais c'est vrai, j'ai vu que mes camarades, pareil que moi, nous nous fatiguons.

Dans la dernière année de notre vie universitaire, on commence à s'inquiéter de ses avenirs, ou plutôt l'avenir nous approche, si près cette fois-ci.

En ce temps là, une sortie est peut-être une bonne façon de se faire sortir de la stresse, avant-hier on est allé en Suisse, c'est tellement joli là-bas, sûrtout dans de petits villages comme montreux.

Un fameux poète chinois SU SHI disait: Quand est-ce que je me libère, que je puisse devenir un homme oisif, me mettrait en face d'une bouteille, d'une cithare chinoise, d'un morceau de nuage...

IMG_7615

Posté par brunodu606 à 11:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 septembre 2010

Alors, ce semestre...

Les cours commenceront dans 2 jours.

Le moment où j'ai eu notre emploi du temps de ce semestre, jsuis un peu étonné par les contenus, toutes les cadres sont complètes...

Sachant que ce sont plutôt les groupes qui sont marqués dedans, pas tout est cours, ça me rassure un peu.

Donc pour ce nouveau semestre, on aura 9 cours obligatoire. De plus, comme on a choisi la préparation au métier d'enseignant, faut qu'on choisisse aussi un stage à faire cette année, j'espère que ça sera pas trop dûr pour nous, les étrangers, de trouver une école pour faire échanger notre culture avec la votre.

Après la réunion de rentrée, étant un ancien étudiant, je suis allé voir les nouveaux arrivants en échange. Voyant que les profs, quand ils parlent avec les nouveaux arrivants, ils baissaient bien leur vitesse pour que tout le monde puisse comprendre. Je me souviens sans doute que l'année dernière, nous étions aussi comme eux, noter sincèrement avec une grande ouverture des yeux, en demandant des fois aux voisins: Ça veut dire quoi, anthropologue?

On disait que les Poissons sont les plus nostalgiques, je suis pour ce point de vue.

IMG_7195

Posté par brunodu606 à 22:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 septembre 2010

La rentrée...

Alors, après 12 heures d'avion, je suis arrivé à Lyon Saint Exupéry!

C'est l'odeur de France m'a salué d'abord, c'est une odeur qui est différente que toutes les odeurs de la Chine, une odeur mélangée des saveurs de croissants, du café, des parfums, de l'air frais et pur, de toute façon, c'est une signe qui me disait:

VOILA BRUNO, T'ES REVENU MAINTENANT EN FRANCE, EN FACE DE TOI, C'EST UNE VIE NOUVELLE, A TOI MAINTENANT DE TE DEBROUILLER!

Cette rentrée n'est plus pareille que l'année dernière:

On a plus de résidence réservée pour les étudiants en échange, on a plus de choix libres quant à choisir les cours, on a plus de cours spéciaux pour rattraper les cours avant des examens, même les soirées, les sorties organisées pour les étudiants d'ERASMUS, on n'y peut plus assister.

Tout ça, c'est parce qu'on est devenu un étudiant normal, un étudiant comme tous les étudiants en L3, face aux même pressions que tout le monde a...

En descendant de Rhône Express, le vent froid d'automne de Lyon m'a fait éternuer, j'ai fait serré mon col par subconscience.

Posté par brunodu606 à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 août 2010

Le 29ème jour

Maintenant, on est à la ville Qinhuangdao, chez mes grands-parents, pour passer nos vacances. C’est une ville au bord de la mer, en regardant de la mer bleue, notre esprit restera accueillant et calme.

Cette année, le climat est extra bizarre, l’hémisphère nord est risque d’être le plus chaud depuis une centaine d’année, et en même temps, l’hémisphère est en train d’expérimenter un hiver qui est insupportable froid. Les orages, les tempêtes, les inondations, les sécheresses…tous ces catastrophes nous rendent incommodes, mécontents, et même…colère.

Je ne sais pas depuis quel moment, quand on parle avec des autres, on est devenu plus sensible, plus facile de se mettre en colère, on s’intéresse plus aux défauts, aux imperfections d’autrui. On se moque, on ne se garde plus, chacun considère qu’il a raison, qu’il n’a pas de fautes, mais depuis quand, le monde tient un esprit très critique ?

Il y a quelques jours, on a connu une grande explosion à Nanjing, c’était catastrophique, beaucoup d’habitant sont blessés, certains sont décédés, mais quand on voit sur l’internet, c’est bizarre, la plupart de voix est sur si le gouvernement a bien reporté le nombre de défunts, mais pas informer le monde d’être vigilant de ce genre de disaster.

Je ne critique pas leur réaction, sûrement, on a besion des critiques, juste, j’espère qu’en même temps, nous pourrions avoir tant de coopérations, plus de participations, d’encouragements, plus de dons, quand à de grands événements, au lieu de se mettre sous le climatiseur, gronder devant son petit écran, c’est pas très utile, n’est-ce pas ?

Posté par brunodu606 à 14:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 juillet 2010

Le 30ème jour

Ils ont annoncé l’orage pour cet après’m !

Il faisait très chaud ce matin, c’était un chaleur étouffant, une couche de sueurs restent toujours sur le peau, c’est insupportable !

1h moins quart, il est devenu de plus en plus sombre, tout un coup, le vent a commencé à souffler, je sors du salon, les nuages noirs venaient.

On sentait l’odeur de la pluie de la mer, les plantes pareilles, elles sont mortes de rire, ça fait trop de temps d’avoir soif, elles riaient, elles se courbaient.

La frontière entre le ciel et la mer est devenue une petite nuance, les bateaux et les voiles sont rentrés rapidement au bord, pareils les personnes, ils sont couru pour la maison.

Le seul endroit blanc sur le ciel se retirait de plus en plus en arrière, et enfin, il a disparu.

Le monde est calme, il n’y a que le bruit du vent…

Un éclair éblouissant, ROONNNONN, la foudre éclate,

Il pleut.

 

IMG_7052       

Posté par brunodu606 à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2010

Le 31ème jour

Il me reste qu’un mois en Chine !

Mes amis sont presque tous en train de faire au moins un stage, ils ne rentrent pas chez eux cet été ;

Mes cousins et cousines à l’université, au lycée, même à l’école primaire, sont toujours très occupés de leurs études, pour réaliser son rêve, on est forcé de faire tant d’efforts, ils ont moins de temps libres à passer dans la famille.

Il me paraît donc qu’il n’y a que moi qui n’a pas grand-chose à faire : chaque jour en faisant la grasse matinée, je me repose bien à la maison.

Je me suis rendu compte que cet été, est peut-être ma dernière vacance qui est si confortable comme toujours, j’ai 21 ans et j’ai déjà grandi, c’est le moment où je dois sortir de la maison.

J’ai toujours une confusion sur la sortie d’enfant quand il a grandi, car en Chine, notre grand éducateur Confucius disais : Faut pas être loin de chez soi quand ses parents sont là. Mais que faire ?

Ma grande mère a vieilli, elle ne voulait vraiment pas que je sois loin d’elle, chaque fois que j’ai pris 15h d’avion entre la Franc et la Chine, elle n’arrivait pas à se coucher, elle s’inquiète de moi, elle n’en dit pas, mais je le sais ;

Ma mère n’est plus une jeune dame, elle s’est levée à 4h du matin pour moi faire un gâteau qu’elle a nouveau appris, elle voulait me faire tous ce qu’elle pouvait pour me mieux nourrir, car elle croyait que je me suis toujours pas habitué à la cuisine française, elle n’en dit jamais, mais je le sais ;

Mon père qui était toujours mon héro, a grossi, sa vitesse est devenue plus lente et sa bosse, plus claire. Il travaille encore beaucoup, il m’achète tant de choses, il ne voulait pas que je m’inquiète de la question financière quand je serai en France, il n’en dit rien, mais je le sais.

Alors, ce que je pourrais faire, est de bien travailler, joyeusement vivre en France, ne leur laisse pas trop inquiéter de ma vie à l’étranger, mais je sais, ce n’est jamais possible.

Posté par brunodu606 à 14:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juillet 2010

Après 3 ans, tu vas devenir?

Ces jours à la fac me rendent pas mal de sentiments, ravi de voir de vieux amis; curieux des croisements avec de nouveaux visages, stressé quand à la classe; tristesse de la séparation, et ce qui m'a plus intéressé: nos changements après 3 ans de vie universitaire:

Une fifille que je connais, qui était très traditionelle avec la vraie timidité, la pureté, l'innocence qui attiraient tout le monde il y a 3 ans, quand je l'ai revue cette fois ci, elle est très à la mode, chevaux frisés colorés, maquillage gotique, pensée très ouverte, la plus moderne comme tout, elle a changé.

Un garçon qui était mon ami car il était très juste, assez mignon, qui était toujours contre la discrimination, l'inégalité, quand je l'ai vu de nouveau après un an. Il m'a parlé d'un air très fier de lui-même, comment il a eu un poste de stage avec ses moyens, comment il a  accraché ce stage d'un autre lutteur, comment...j'avoue qu'il a bien gagné mais à propos de notre amitié, il va la perdre bientôt, il a changé.

Le prix d'être mature, parfois, coût toute notre jeunesse, également notre richesse...

Avant de rentrer à la maison, j'ai croisé deux étudiants de première année, ils sont mignons comme ce qui étions nous:

-Dis, tu penses qu'on peut sauter le cours à option tout à l'heure?

-Ouais, mais j'ai peur que le prof va faire l'appel!

-Bafff, t'as raison, et du coup, il va peut-être laisser un devoir sur table...

-Allons-y, jamais de choix...T.T...

Posté par brunodu606 à 07:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]