On est arrivé par la suite, à Budapest.

Après sorti de la gare, le premier sentiment était: Que jsuis rentré en Chine! Les taxis noirs, les SDF, les rues de petits commerçants, les petites affiches sur les panneaux, les travaux de construction, comme un petit village chinois...

Le patron de notre hostel connaît plusieurs langues, il nous a accueilli en chinois couramment. Y avait un monsieur de la Roumanie qui partageait la même chambre avec nous, il était très savant qui a beaucoup voyagé dans le monde entier, il parlait français couramment, j'ai reçu tant de connaissances en bavardant avec lui. Pour gagner sa vie, il vendait à Budapest les belles photos qu'il a pris pendant ses voyages. Mais c'est assez triste qu'un tel savant devait rester en plein dehors, en combattant avec le vent froid, qui peut vendre qu'une photo jour après jour...Mon amie et moi, on en a acheté deux à la fin.

La ville de Budapest est désignée comme la perle de Danube en chinois, le paysage le long de la rivière est très beau, on a pris une croisière sur le Danube, les paysages changeaient rapidement, mais le coeur se calmait. Le parlement et le château royale étaient extraordinaires, dans le parlement, le guide disait qu'on utilisait les queues d'écureuil pour peindre les feuilles d'or sur les statuts et les colonnes, que c'est méchant, les êtres humains!

Un statut de la liberté se situe en haut de la colline, pour s'approcher de la liberté, on a dû marcher jusqu'à être mouillés par les sueurs, c'est comme ça le chemin vers la liberté...

La visite la plus intéressante à Budapest était dans l’exposition 'invisible', une heure dans le noir avec qu'un guide aveugle, on sentait le monde en touchant, en écoutant...c'était impressionnant. Le guide était un étudiant dans une université locale, il sait parler hongrois, anglais, français, italien...Il peut aussi très bien utiliser les outils numériques, je le respecte et l'admis du fond de mon coeur.

Quand j'étais dans le noir, je me souvient d'un poème que j'ai écrit au lycée, à cause du temps, les paroles sont flous...mais je m'en souviens encore deux phrases: Que j'espère que je pouvais devenir aveugle pendant quelques jours, pour que ce monde me paraît un tout petit peu vague à l'instant...

p_large_eJi3_460d0004f86e5c42