Ces jours à la fac me rendent pas mal de sentiments, ravi de voir de vieux amis; curieux des croisements avec de nouveaux visages, stressé quand à la classe; tristesse de la séparation, et ce qui m'a plus intéressé: nos changements après 3 ans de vie universitaire:

Une fifille que je connais, qui était très traditionelle avec la vraie timidité, la pureté, l'innocence qui attiraient tout le monde il y a 3 ans, quand je l'ai revue cette fois ci, elle est très à la mode, chevaux frisés colorés, maquillage gotique, pensée très ouverte, la plus moderne comme tout, elle a changé.

Un garçon qui était mon ami car il était très juste, assez mignon, qui était toujours contre la discrimination, l'inégalité, quand je l'ai vu de nouveau après un an. Il m'a parlé d'un air très fier de lui-même, comment il a eu un poste de stage avec ses moyens, comment il a  accraché ce stage d'un autre lutteur, comment...j'avoue qu'il a bien gagné mais à propos de notre amitié, il va la perdre bientôt, il a changé.

Le prix d'être mature, parfois, coût toute notre jeunesse, également notre richesse...

Avant de rentrer à la maison, j'ai croisé deux étudiants de première année, ils sont mignons comme ce qui étions nous:

-Dis, tu penses qu'on peut sauter le cours à option tout à l'heure?

-Ouais, mais j'ai peur que le prof va faire l'appel!

-Bafff, t'as raison, et du coup, il va peut-être laisser un devoir sur table...

-Allons-y, jamais de choix...T.T...